Photo Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque - Site Archives


Antoinette Fouque - Site Archives

Une maison d'édition pour les ouvrages des femmes

Sa maison d'édition donne la possibilité à Antoinette Fouque (ce site web) de valoriser la création féminine. C'est en coudoyant les cercles littéraires de la capitale que, la militante constate à quel point les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le monde de l’édition. Le public a découvert de multiples auteurs grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui propose plus de six cents livres consacrés à la réflexion féminine. L'ensemble de la production littéraire féminine du moment est proposée dans sa première librairie parisienne dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Naturellement, Antoinette Fouque a collaboré à différents livres collectifs ainsi qu'à de multiples entretiens. La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme à outrance, elle défend la place de mère. En 2013, elle dirige la parution du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles.

Antoinette Fouque crée l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie à l'occasion du bicentenaire de la révolution française. Antoinette Fouque siège au parlement européen de 1994 à 1999, après s'être présentée sur la liste des radicaux de gauche. L'égalité est un thème central du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Antoinette Fouque, du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Pour parer une récupération politique, le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé à l'Institut national de la propriété intellectuelle. Antoinette Fouque a lutté tout au long de son existence pour que le droit des femmes progresse. A l'aube des années 90, à son retour du pays de l'Oncle Sam, la militante crée une nouvelle structure l'Alliance des femmes pour la démocratie. Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début de la décennie 80. Le mouvement, à ce moment en proie à des luttes internes, perd de l’influence.

Une militante sur toute la planète

l’Observatoire de la Misogynie et Le Collège de Féminologie ont été fondés par Antoinette Fouque. Selon la militante, la femme du soldat inconnu est encore plus inconnue que lui. Ce sont les mots écrits sur une banderole qu'elle agite lors d'une manifestation parisienne du MLF. A l'ONU et sur toute la planète, Antoinette Fouque prend la défense des femmes.